23 mai 2010

LE DEDANS

Aperçu de l'intérieur du mémoire. (EVA/AVE)
Images tirées en sérigraphie (à partir des typons utilisés pour la réalisation du verso de mes sérigraphies de diplôme).
Les images sont cachées dans l'entre deux des pages. Il faut alors déchirer la tranche pré–découpée de ces pages pour pouvoir les regarder (photographies prises une fois les pages déchirées).
Soulever le film rouge permet d'appréhender le texte autrement que lorsque celui-ci s'interpose. On découvre alors des choses que l'on ne voyait pas.
Ce livre/objet joue alors constamment, à travers les images et le texte, sur l'idée de montré/caché.

Aucun commentaire: