03 septembre 2012

J'AURAI TA PEAU





3 commentaires:

Anonyme a dit…

La peau comme une ombre - la peau décollée comme une montagne - la peau étalée comme une fourmillère à miel - la peau qui se disloque sans même qu'on ait besoin de la gratter - tu vois - tu sens - un truc qui se distend - Vas-y étale nos peaux sur la croûte
terrestre et qu'on se marche dessus. Nos peaux comme des tapis.

Et les poils comme quoi ?

Sophie Lécuyer a dit…

Encore un texte qui pourrait figurer dans une édition... Hummmmm hum... Ca tombe bien je compte en faire une... Reliure en peau d'serpent bien sûre!

victor a dit…

Superbe ceux-la! :)